Toutes les actualités intelligence économique de l'école de guerre économique

L’école qui permet le mieux de développer son esprit critique, témoignage de Mayeul étudiant SIE

mercredi, 13 mai 2020 Imprimer

L’école qui permet le mieux de développer son esprit critique, témoignage de Mayeul étudiant SIE

Témoignage d'étudiant : découvrez le parcours de Mayeul, étudiant au sein du MBA "Stratégie et Intelligence Economique - SIE", formation de référence de l'Ecole de Guerre Economique classée depuis 2002 Meilleure Formation de France en Intelligence Economique par Eduniversal et 5ème Meilleur Master au classement Mondial.

Quel est ton parcours avant l’EGE ?

J’ai fait une licence de lettres, histoire, sciences politiques et ensuite une année de césure à Bruxelles en stage dans un lobby dans l’industrie de la défense chez NEXTER dans l'intelligence économique. Ensuite j’ai fait le premier M1 RIE de l’Ecole de Guerre Economique, donc je fais partie des premiers qui ont fait l’EGE en deux ans.

Pourquoi avoir choisi l’EGE ?

Tout simplement parce que c’est une école qui permettait aux gens de développer le plus l’esprit critique, de se poser des questions que l’on ne se pose pas ailleurs. C'est également une école où le réseau est particulièrement important, très présent et nous permet après l’école de trouver du travail et de remettre sans arrêt en question nos acquis. En fait, c’est ce qui me plais particulièrement dans cette école.

Que t’as apporté l’EGE ?

Au-delà de la production de connaissances qui fait partie intégrante de notre parcours à l’EGE, on a appris à travailler avec des gens qui ont des profils très divers, des formes d’intelligence différentes parce que des profils différents, des façons de réfléchir différentes et donc ce que j’ai appris le plus de l’EGE, et c’est notamment la grande force de la SIE, c’est de manager, parce qu’on a la chance de pouvoir être tous coordinateur d’un projet etc...

Quelle est la force de l’EGE ?

Un, le réseau. Deux, pouvoir apprendre à manager des groupes très différents avec des profils très différents. Trois,  produire de la connaissance utile qui sert ensuite et que personne n’a produit avant et ça c’est particulièrement stimulant. Ça se retrouve dans très peu d’écoles.

Comment concilier études et vie personnelle ?

Le rythme de travail à l’EGE en SIE c’est un peu un yo-yo. Il y a des moments où on n’a pas grand-chose à faire et des moments où c’est le rush, où on va cumuler énormément de projets ensemble. La force qu’il faut avoir pour concilier vie privée et vie de travail c’est vraiment de s’organiser un minima pour pouvoir avoir un équilibre correct. Moi j’avais la chance d’habiter pas très loin de l’école, ce qui me permettait de venir et de rentrer très tard le soir.

La fin de notre projet de guerre d’informations. On a terminé en bamboula en War room au sous-sol et ce qui m’a marqué c’est la tête des gens qui nous ont vu le matin en arrivant à 8h. Nous on était là toute la nuit, vous comprendrez quand vous ferez l’EGE, et de voir la tête des gens ne comprenant pas ce qui se passe parce que nous on fêtait la fin de l’exercice et c’était super drôle !

Déposer sa candidature pour la formation initiale MBA Stratégie d'Intelligence Economique

Manuel d'intelligence économique

Formations et école d'intelligence économique

Formations et école d'intelligence économique

Formations et école d'intelligence économique

Formations et école d'intelligence économique

Formations et école d'intelligence économique

Les partenaires intelligence économique de l'EGE
Ajustes de cookies